60e anniversaire du Conseil pontifical pour la Promotion de l'unité des chrétiens

60e anniversaire du Conseil pontifical pour la Promotion de l'unité des chrétiens

La fondation du Secrétariat pour la promotion de l'unité des chrétiens, le 5 juin 1960, par saint Jean XXIII pour devenir ensuite le Conseil pontifical en 1988, est source de grande joie et d’un engagement constant sur un «chemin irréversible». C’est ce qu’affirme le cardinal Kurt Koch dans une interview accordée aux médias du Vatican.


 

Pour le président du Conseil pontifical, trois piliers soutiennent particulièrement l’œcuménisme : le dialogue de la charité, le dialogue de la vérité et l'adhésion profonde et concordante de tous les fidèles à la prière de Jésus, «que tous soient un». L'œcuménisme est selon lui un horizon qui a bénéficié d'une «grande continuité et cohérence» entre tous les Papes.

Il y a soixante ans, le contexte œcuménique était très différent. Comment a-t-il évolué et comment définir la situation œcuménique et les défis d'aujourd'hui ?

Le chemin œcuménique est souvent défini comme un «échange de dons». En soixante ans, comment l'Église catholique a-t-elle été transformée par cette réciprocité ? Quels sont les dons que notre Église a offerts aux autres chrétiens ?

Derrière cette définition, il y a la conviction que chaque Église peut apporter une contribution spécifique à la restauration de l'unité. Des Églises et des communautés ecclésiales nées de la Réforme, l'Église catholique a surtout appris la centralité de la Parole de Dieu dans la vie de l'Église, dans les célébrations liturgiques et dans la pensée théologique. La conscience que la foi vient de l'écoute de la Parole de Dieu et que l'Évangile de Jésus-Christ doit être au centre de l'Église a été ravivée en nous. Des Églises orthodoxes, comme le Pape François l'a souligné à maintes reprises, nous pouvons apprendre beaucoup sur la synodalité dans la vie de l'Église et la collégialité des évêques.

Pour sa part, l'Église catholique peut offrir un don spécial à la discussion œcuménique : l'accent mis sur l'universalité de l'Église. Parce que l'Église catholique vit dans l'interrelation entre l'unité de l'Église universelle et la multiplicité des Églises locales, elle peut montrer par l'exemple que l'unité et la multiplicité ne sont pas opposées même dans l'œcuménisme, mais se soutiennent mutuellement. (...)

La source : Vatican News

 

 

Message du Secrétaire général de la Fédération biblique catholique

 

Son Éminence le Cardinal Kurt Koch
Monseigneur Juan Usma
Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens
Le Vatican

 

Permettez-moi, au nom du Président de la Fédération biblique Catholique, le Cardinal Luis Antonio Tagle, du Comité exécutif et du Conseil d’administration, ainsi que de tous les institutions membres de la Fédération, de vous présenter, à l’occasion des 60 ans de la fondation du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, nos meilleurs vœux les plus sincères. Nous nous sentons partie intégrale de votre conseil, puisque la Fédération biblique catholique est née dans son sein et nous maintenons ce lien établi il y a plus de 50 ans avec gratitude et conviction pour notre bénéfice mutuelle.

Nous espérons de tout cœur que notre cheminement commun et surtout votre ministère généreux et engagé pour promouvoir l’unité des disciples du Christ puissent porter des bons fruits en grand nombre, entre autres la centralité de la Parole de Dieu dans l’Église, comme vous l’avez mentionnée, votre Éminence, dans votre message festif, pour notre Église comme pour toutes les Églises chrétiennes.

Nos félicitations les plus sincères ! Que le Seigneur vous bénisse et vous accompagne dans l’accomplissement de votre ministère si important pour l’Église !


Père Jan J. Stefanów SVD
Secrétaire général de la Fédération biblique catholique

 

Tags: Église Vatican CPPUC Card. Koch

QUI SOMMES NOUS
OÙ SOMMES NOUS
SOCIAL MEDIA